Le guide complet des prestations CAF 2020 en ligne

Le guide complet des prestations CAF 2020 en ligne

AAH, AEEH, AJPP : tout savoir sur les prestations des Caf

Tout savoir sur les allocations familiales et comment obtenir, notamment, l'allocation adulte handicapé. En 32 pages, le Guide Caf 2020 propose un panorama complet. Bon à savoir : en période de crise, le gouvernement a pris des mesures spécifiques.

Dans quelles conditions puis-je toucher l'Allocation adulte handicapé ? Comment savoir si l'on a droit aux allocations familiales ? Quelles sont les conditions pour recevoir la Prime d'activité ? Comment faire sa demande pour une aide au logement ?

Le guide 2020

En 32 pages, le Guide 2020 des prestations de la Caf (caisse d'allocations familiales) précise toutes les conditions, démarches et montants mis à jour pour faciliter l'accès aux droits de 13,4 millions d'allocataires en France.

Trois allocations concernent plus particulièrement les personnes en situation de handicap :

  • l'Allocation adulte handicapé (Aah),
  • l'Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (Aeeh) dédiée aux moins de 20 ans (en détail ci-dessous) et
  • l'Allocation journalière de présence parentale (Ajpp).

Elles peuvent être couplées avec d'autres prestations (aide au logement, allocations familiales, prime d'activité…).

Tous les contacts utiles

Consultable en ligne, ce guide est conçu pour être facilement accessible depuis l'ordinateur, la tablette ou encore son smartphone, dans une version interactive : des liens renvoient vers les services en ligne ou les pages dédiées du site caf.fr.

Cet outil détaille l'ensemble des modes de contacts existants : sur le site caf.fr, l'application mobile MonCompte, les actualités en ligne de sa Caf, l'accueil en rendez-vous ou par téléphone, les espaces numériques, ou encore sur le conseiller virtuel du site Caf.fr.

Découpé par thématiques, ce guide permet de savoir, pour chaque situation de vie, les prestations auxquelles on peut prétendre, avec leurs derniers montants, les conditions et les démarches nécessaires. Une version pour les départements d'outre-Mer est également disponible.

Crise, des droits prorogés

En cette période bouleversée, des allocataires de prestations sociales redoutent de ne pas les percevoir. Le gouvernement a annoncé que les droits à l'Aah, l'Aeeh et la Pch (Prestation de compensation du handicap) qui arrivent à échéance entre le 12 mars et le 31 juillet 2020 seront automatiquement prorogés de six mois, avec le maintien du versement de ces aides.

Il n'y aura pas non plus de rupture de droits pour les enfants bénéficiaires de l'Aeeh qui ont 20 ans durant l'état d'urgence.

En cas de retard de décision de la Cdaph (Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées), ceux qui peuvent y prétendre basculeront vers l'Aah quand leur dossier sera traité. Le gouvernement a par ailleurs annoncé le versement, dès le 15 mai, d'une « aide d'urgence » pour les familles les plus modestes ; les allocataires de l'Aah répondant à certains critères sont concernés (3 articles complets en lien ci-dessous).

Focus sur l'AAH

L'Allocation adulte handicapé est conçue pour les personnes handicapées à partir de 20 ans (16 ans sous certaines conditions) et dont le taux d'incapacité est d'au moins 50. Si vous n'avez pas déclaré de revenus en 2018, vous recevrez le montant maximal de l'Aah qui est, au 1er avril 2020, de 902,70 € par mois.

Focus sur l'Aeeh

L'Allocation d'éducation de l'enfant handicapé est réservée aux parents d'un enfant dont le taux d'incapacité est d'au moins 80 %.

S'il est compris entre 50 % et 79 %, elle peut être versée si l'enfant bénéficie de soins à domicile ou d'un service d'éducation spéciale, ou encore s'il fréquente un établissement d'éducation spécialisée.

L'Aeeh de base s'élève à 132,61 € par mois. Ce montant peut être augmenté d'un complément de 99,46 à 1 125,29 €, selon : 

  • la réduction ou la cessation d'activité professionnelle des parents,
  • l'embauche d'une tierce personne rémunérée et le montant des dépenses liées au handicap de l'enfant.

Le parent qui assume seul(e) la charge de son enfant handicapé et qui bénéficie d'un complément d'Aeeh au titre du recours à une tierce personne, peut également bénéficier d'une majoration spécifique pour parent isolé.

Focus sur l'Ajpp

D'un montant de 43,83 € par jour pour un couple et de 52,08 € pour une personne seule, l'Allocation journalière de présence parentale est conçue :

  • pour le parent qui cesse de travailler afin de s'occuper d'un enfant de moins de 20 ans atteint d'une maladie ou d'un handicap grave.
  • elle peut également être accordée si l'enfant a été victime d'un accident grave nécessitant la présence d'une personne à ses côtés.

Elle est accordée sur certificat médical. Si, en plus, la famille supporte des dépenses liées à l'état de santé de son enfant, un complément de 112,12 euros par mois peut être versé, sous certaines conditions.

Le nombre de jours indemnisés est limité à 22 jours par mois et à 310 jours pour une période maximum de trois ans.


HANDICAP.FR