Violences conjugales : les femmes handicapées en 1ère ligne

Violences conjugales : les femmes handicapées en 1ère ligne

Quelle place pour les femmes handicapées dans le Grenelle des violences conjugales ? 

... « La vulnérabilité liée au handicap place bien souvent les femmes dans des situations de dépendance économique et émotionnelle vis-à-vis de leur agresseur. Elles peuvent avoir plus de difficultés à dénoncer les violences du fait de situations spécifiques »...

Cette situation nourrit et légitime le combat mené par l'association Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA), qui milite en faveur des femmes handicapées. Face à ce constat critique, elle a mis en place, en mars 2015, une plateforme « Ecoute violence femmes handicapées », un numéro d'urgence qui leur est spécialement dédié : le 01 40 47 06 06 

Sophie Cluzel précise que le dernier plan interministériel comprend un axe dédié au repérage et à la prise en charge des femmes en situation de handicap victimes de violences, déclinant un ensemble de mesures : former les professionnels qui travaillent au contact des femmes handicapées, renforcer la collaboration entre l'État et les associations dédiées et favoriser l'éducation à la vie sexuelle et affective dans les établissements médico-sociaux. Un outil pédagogique devait voir le jour en 2019 afin de toucher tous les professionnels œuvrant dans le champ du handicap.

... « En 2019, être une femme et être en situation de handicap reste une double discrimination, le Grenelle doit être enfin l'occasion de mettre fin à l'intolérable face aux violences qu'elles subissent », assure Sophie Cluzel...

Lire la totalité de l'article


Extraits de HANDITEC - HANDIDROIT 

FEMMES POUR DE DIRE, FEMMES POUR AGIR (FDFA)