Pour la reconnaissance, les aidants attendront

Pour la reconnaissance, les aidants attendront

La loi visant à favoriser la reconnaissance des proches aidants n’instaure pas l’indemnisation du congé du même nom.

Elle ne contient que des mesures à portée limitée.

Les aidants seront forcément déçus. La loi visant à favoriser leur reconnaissance a perdu de sa superbe au fil des débats parlementaires. Et le texte, paru au journal officiel le 23 mai, n’a plus grand chose à voir avec la proposition de loi déposée par la sénatrice centriste Jocelyne Guidez en juin 2018. Sa principale mesure, l’indemnisation du congé de proche aidant, a disparu.

Ce congé permet aux personnes en emploi de s’absenter, trois mois maximum, pour s’occuper d’une personne âgée ou en situation de handicap. Mais elles ne sont ni rémunérées par leur employeur, ni indemnisées par la Sécurité sociale.

Lire la suite de l'article