Garde d'enfants : le bonus inclusion handicap élargi

Garde d'enfants : le bonus inclusion handicap élargi

Un bonus pout favoriser l'inclusion précoce

Le 1er janvier 2020, les conditions d'obtention du "bonus inclusion handicap" pour les établissements d'accueil du jeune enfant sont élargies. Il ne concerne plus seulement les titulaires de l'AEEH. 1 300 euros par an pour une inclusion précoce !

1 300 euros par an et par enfant pour tout établissement d'accueil du jeune enfant (crèche, halte-garderie, établissement multi-accueil, …), c'est le « bonus inclusion handicap » mis en place par le gouvernement le 1er janvier 2019.

Des critères plus étendus

Tout juste un après, les critères d'attribution sont étendus et « bénéficieront à un nombre plus important d'établissements », selon le secrétariat d'Etat au Handicap.

En effet, jusqu'à maintenant, il ne s'appliquait qu'aux enfants allocataires de l'AEEH (allocation d'éducation de l'enfant handicapé). « Ce qui ne permettait pas de prendre en compte tous les enfants en situation de handicap, le bénéfice de l'AEEH pouvant parfois être tardif », expliquent les secrétaires d'Etat  Sophie Cluzel (handicap) et Christelle Dubos (solidarité et santé), en visite dans une crèche parisienne le 8 janvier pour promouvoir ce dispositif.

Ses critères d'attribution se voient donc élargis afin de prendre en compte davantage de situations, et cela à « titre expérimental ». 

Lire la suite de l'article


HANDICAP.FR