Dernières infos dérogatoires de déplacement

Dernières infos dérogatoires de déplacement "Handicap"

Dernière minute du 6 novembre 2020 pour les attestations de déplacement dérogatoires

Attention, les attestations de dérogation ne sont plus obligatoires pour les personnes aveugles et malvoyantes (précisions mises à jour ci-dessous).

Article initial du 30 octobre 2020
67 millions de Français reconfinés jusqu'au 1er décembre minimum… Mais, des dérogations sont possibles, comme au printemps dernier et lors du couvre-feu. Parmi elles, l'une concerne plus spécifiquement le « déplacement des personnes handicapées et leur accompagnant ». Déjà lors du premier confinement, une attestation dérogatoire avait été mise en place pour permettre, notamment à celles ayant des troubles du comportement, de pouvoir sortir « un peu plus souvent » pour se rendre « dans des lieux porteurs de repères rassurants », selon Emmanuel Macron (article en lien ci-dessous). Cette exception est maintenue… 

En détail, quelles sorties ? 

  • Plus longtemps (plus d'une heure) et plus loin que le kilomètre accordé aux Français autour de leur domicile.
  • A pied ou en voiture.
  • Dans un lieu de détente en plein air et ouvert au public.
  • Plus souvent.

Quels documents à produire ?

En produisant tout document concourant à démontrer son handicap (courrier MDPH, certificat médical, Carte mobilité inclusion…), accompagné de l'attestation de déplacement dérogatoire, l'usager et son accompagnant seront donc dans leur bon droit, en respectant évidemment les gestes barrière, même si le port du masque peut, lui aussi, être assoupli dans certains cas (article en lien ci-dessous).

Force de l'ordre sensibilisées

Le secrétariat d'Etat au Handicap assure que « la sensibilisation des forces de l'ordre à ces dérogations est assurée », même s'il admet qu'il « y aura forcément des 'ratés' avec peut-être des contrôles inopportuns ou mal faits. ».

Durant le premier confinement, la Délégation à l'autisme avait par exemple distribué au sein de la Police nationale et de la Gendarmerie une fiche expliquant les caractéristiques de l'autisme afin de faciliter les contrôles : « Ce qu'il faut savoir pour aborder une personne autiste », « ses comportements possibles », « les bons réflexes ».

Et pour les personnes aveugles ?

Lors du premier confinement, les attestations de dérogation, parce qu'elles avaient tardé à être adaptées, n'étaient pas rendues obligatoires pour les personnes aveugles et malvoyantes. Pour ce reconfinement, le gouvernement avait d'abord annoncé qu'étant désormais accessibles, elles seraient nécessaires pour ce public.

Mais le 6 novembre 2020, Sophie CLuzel, secrétaire d'Etat au handicap, précise, lors d'une conférence de presse dédiée à la Covid, que le gouvernement est revenu sur sa position et leur permet de circuler librement, en produisant uniquement, en cas de contrôle, leur carte d'invalidité. Une bonne nouvelle pour les associations concernées ! 


HANDICAP.FR